:: Gestion du sorcier :: Presentations et Predefinis :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Youth has no age • Virgile

avatar
Virgile Guérin
directeur des soleils
Messages : 61
Date d'inscription : 01/08/2017
Année d'étude/Poste : Professeur de Vol / Arbitre de Quidditch
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Aoû - 21:12
Virgile Guérin
Jesse McCree
Overwatch

 
Statut de sang
Né Sans-Magie
Particularité
Aucune
Nationalité
Français
Âge
37 ans
Poste
Professeur de Vol sur Balais/Arbitre de Quidditch
Maison
Directeur des Soleils
Animal de compagnie
Un Maine Coon répondant au doux nom de Daniel
Baguette
Bois d'épicéa, ventricule de dragon, 36cm et assez souple.
Patronus
Une hyène rayée
Epouvantard
Lui dans un fauteuil roulant, privé de ses jambes.
Amortentia
L'odeur du bois verni, du cuir travaillé et du tabac à cigares.

   
Faits en vrac
Il a des santiags et un chapeau qui lui sont assez précieux. (Tellement que c'est rare de le voir les porter) • Parfois il met des éperons à molette personne ne sait vraiment pourquoi parce que jusqu'à preuve du contraire les balais n'ont pas besoin d'éperons • Il fait souvent des "finger-guns" après une punchline affichant un visage particulièrement fier de sa bêtise • Son chat est au moins autant sans-gêne que lui. • Daniel (le chat) doit son nom au Jack Daniel's, d'ailleurs. • Le chat aime beaucoup squatter des endroits où il n'est pas censé être. • Il se balade partout sans vraiment se soucier des limites et félicite souvent son chat de ses petites escapades.• Il est doué en sortilèges, même si on ne dirait pas. • C'est un mauvais perdant • Il fait souvent des paris stupides. • Il fume régulièrement le cigare • S'habille de façon assez originale • Il a jamais compris pourquoi son patronus était une hyène, même si il l'aime beaucoup. • Il est en parfaite synergie avec sa baguette • Parfois il tombe dans le parfait cliché du cow-boy, il doit avoir une bonne dizaine de poncho qu'il enroule comme Clint Eastwood dans son armoire. • Il aime pas son statut de "joueur retraité" et n'aime pas qu'on le prennes pour un vieux. • Même si c'est un frimeur, il a tendance à fuir les filles trop avenantes.  

   
Caractère
Sourire éclatant, il est un rayon de soleil, il sourit à pleine dent, il rigole à gorge déployée, le fou rire si facile. Peut-être est-il un peu niais aux yeux de certains, peut-être a-t'il l'allure d'un de ces joyeux idiots à qui il ne faut pas grand chose pour être heureux, ceux qui pensent que l'on peut refaire tout un monde avec un grain de riz. Il est un enthousiaste, un rêveur, un passionné, un amoureux de la vie. Il est de ceux qui se savent éphémères, de ceux qui mordent à pleine dent le danger, ceux qui auraient pu vivre paisiblement mais qui choisissent toujours le chemin le plus accidenté, n'hésitant pas à y mener les autres avec lui. Il n'est pas un solitaire, il déteste cette sensation de n'avoir personne à ses côtés, Virgile, c'est ce grand gaillard qui déteste être laissé derrière et celui qui ne laisse personne s'égarer sous son oeil. Il est ce grand protecteur, celui qui aime sans compter, celui qui donne sans jamais rien attendre en retour.

Il est aussi ce grand gamin, supposé être un adulte, celui qui n'endosse les responsabilités que lorsque bon lui semble, celui qui fait l'idiot sur son balais volant. Celui qui rigole ouvertement des gaffes des élèves, qui rattrape les cascades des premières années dans un énorme fou rire et qui les reproduit à son tour. Il aime se dire encore enfant, parce qu'il fait des farces, parce qu'il joue, il s'amuse, n'ayant aucunement conscience des risques qu'il prend parfois. Il se brise les os, mais se relève dans un éclat de rire. Il finit toujours par se réparer autant qu'il tente de faire de même avec autrui.

Il sur-protège, Virgile, il s'inquiète, il est soucieux du bien-être des autres, que l'enfant soit de sa maison ou pas, il s'inquiète de tout. Il voit beaucoup de choses, s'en imagine tout autant, peut-être même un peu trop. Il ne panique pas aisément, voir pas du tout, mais l'homme n'est pas sans empathie pour autant. Il aime parler, bavarder, blaguer, divaguer...rêver. C'est un enfant, les étoiles pleins les yeux ils vous raconte ce qu'il a fait, ce qu'il aimerait faire, ce qu'il fera, ce qu'il imagine pour vous. Il vous poussera vers le haut sans jamais s'effacer, trop peu discret pour ça, trop fier pour aimer disparaître. Peut-être est-il attentionné et profondément gentil, mais il n'en reste pas moins quelqu'un d'assez fier. Fier au point d'assumer difficilement la défaite, fier au point d'être borné, de ne pas admettre de parfois aller mal.      

   
Histoire
Simple petit humain, sans magie, sans particularité. Il était banal, il aurait du être normal, destiné à vivre comme tous les enfants de son âge, destiné à être le sale gamin qui cherchait l'attention, celui qui voulait se démarquer. Le pitre de la classe, celui qui exaspérait les enseignants, celui qui donnait le sourire aux autres enfants. Il aurait du tant rester normal. Qu'aurait-il fait de sa vie ? Sûrement aurait-il cherché son chemin pendant bien longtemps. Mais il ne lui aura pas fallu grand chose, au petit garçon finistérien, pour découvrir qu'il n'y avait rien de normal en lui. Des verres brisés pour une simple petite colère poussée, une petite crise si anodine habituellement qui à brisé d'un simple haussement de ton tous les verres disposés sur la table. Et voila que l'on commençait à croire à ces histoires surnaturelles. Que l'on blaguait sur le fait que le gamin était possédé, tout en craignant en un sens la potentielle réalité. Que l'enfant soit bizarre. Oh, il n'a pas été rejeté, pour rien au monde les Guérin allaient rejeter leur seul et unique fils, pour rien au monde, ce petit bout de chou, leur fierté absolue, allait finir délaissé et jugé par sa propre famille.

On l'a protégé, on l'a surveillé, on s'est méfié, contrôlant ses émotions, faisant attention à ne pas le laisser s'énerver, devenir instable. Ils avaient compris, que des catastrophes étaient si vites arrivées, il n'y a pas eu que les verres, il y en a eu d'autres, des histoires comme ça. Provoquées par la colère, par la tristesse, par des émotions trop fortement ressenties. Jamais ils n'ont osé en parler, de ces choses. On les aurait pris pour des fous. On aurait rigolé d'eux, de leur histoire, de l'histoire du petit Virgile, déjà plus grand que les autres enfants de son âge qui fais tilter les lumières, qui brise les verres à la moindre petite colère.

Et la voila, l'étrange lettre, celle qui allait marquer définitivement un tournant à la vie de la petite famille Guérin autrefois si paisible. Beauxbâtons. Ecole de sorcellerie. Ils en auraient rigolé à gorge déployée si on ne leur avait pas donné de quoi prendre tout ça au sérieux depuis déjà quelques temps. La voilà à jamais changée, la si banale famille Guérin. La voilà avec un petit sorcier dans les bras.
La voilà à l'emmener acheter une baguette, un chaudron. Des ustensiles si fantaisistes, ils étaient perdus, si perdus alors que l'enfant avait des étoiles plein les yeux alors qu'il touchait à tout, qu'il posait des questions à toutes ces personnes portant des chapeaux pointus, à ces personnes qui parvenaient à faire rédiger des lignes entières à des plumes sans même avoir à les toucher. On lui avait parlé de balais, il n'y croyait pas, au début. Ses parents ont sûrement accordé plus de crédit à tout ça bien plus tôt que lui. Ils étaient même presque prêts à croire que le chat qui était assis à côté d'eux, occupé depuis quelques secondes déjà à les fixer étrangement, était en fait humain. Drôle d'idée.

Et les premiers pas se sont faits. Intenable petit garçon, découvrant la magie pour les premières fois de sa vie. Des étoiles pleins les yeux, épaté à la vue des chevaux du château, époustouflé par la battisse, par ses décors, par toutes ces personnes, par ces couleurs et par cette pièce. Celle qui allait le répartir, celle qui allait lui attribuer sa "maison". Il était si curieux, si excité qu'il aurait bien voulu faire le tour des emblèmes dans le sens inverse, il aurait sûrement réussi à le faire si on ne l'avait pas repris en si bon chemin. -Et une bonne partie des professeurs savaient déjà à ce moment là à quelle maison il allait appartenir. Il n'y avait bien qu'un soleil pour leur faire le coup de prendre la cérémonie à l'envers.

Jeune soleil intrépide, celui avec les yeux brillants de curiosité, celui qui ne connaissait encore rien à ce que pouvait être la magie, le vol sur balais. Il ne connaissait absolument rien à tout ça. Et on lui a fait découvrir tout ça. Sûrement aurait-il aimé vous dire qu'il était un prodige du balais et de la baguette dès ses début. Sûrement le fait-il un peu aujourd'hui. Mais il était bien loin d'être aussi à l'aise qu'il ne l'est aujourd'hui. Si la peur de ressentir de nouvelles sensations n'y était pas, il y avait bien le manque d'adresse qui venait pour calmer le petit Soleil. Assistant aux premiers matches de Quidditch de l'année depuis les tribunes, il avait juré depuis ce jour, en voyant ses aînés virevolter dans les airs qu'il serait un jour à leur place, allant même jusqu'à vouloir porter le brassard de Capitaine. Il avait tenté dès sa seconde année d'avoir un poste de poursuiveur au sein de l'équipe des soleils et même si son adresse s'était grandement améliorée, il était bien loin d'être aussi à l'aise sur un balais que des personnes ayant bien plus d'expérience. Mais il n'allait jamais abandonner, le garçon était réputé pour être têtu et trop fier pour admettre une défaite. Peut-être est-ce cet acharnement et cette passion soudaine pour le Quidditch qui l'y ont poussé.

Ses parents, ils ne comprenaient rien à ce qu'il racontait, il parlait de potion, de sortilèges, d'à quel point il était bon en cette matière mais terriblement mauvais dans les autres. Pour ne pas dire qu'il était une véritable catastrophe ambulante en potions, que sa maison perdait beaucoup de points parce qu'il faisait toujours le pitre, mentionnant sa brillante idée de vouloir faire une farce au professeur de Soins aux créatures magiques, la fameuse blague très intelligente de faire léviter un excrément d'animal et de lui poser sur la tête. Le soucis dans tout ça, c'est que le professeur était bien moins aveugle que le jeune soleil ne semblait le croire. Et ce ne fut pas le professeur, qui se retrouva avec un crottin sur la tête, mais bien le garçon. Éclats de rire, la fierté qui en prend un coup, il était tant vexé à ce moment précis, tant vexé qu'il en a encore honte, de cette histoire. Il la renie même complètement et laisse croire qu'il ne s'en souvient plus alors qu'il s'en souvient parfaitement.

Il a bien fini par la rejoindre, l'équipe de Quidditch des Soleils en tant que poursuiveur. Et il s'amusait comme un petit fou, il virevoltait dans tous les sens et son sens du travail d'équipe avait bien aidé à son intégration. Peut-être était-il maladroit et complètement largué mais ses marques ont été vite prises et acquises pour de bon. L'enfant était devenu bon, il le savait et il s'en amusait, faisant des petites pirouettes sur son balais, des grimaces, des mimiques à chaque but marqué. Ca l'amusait et il riait, il amusait tout le monde. C'était comme un singe, Virgile. Et cette petite comparaison ne lui déplaisait pas, si bien que lorsque le cours pour générer un patronus est arrivé, il pensait bien se retrouver avec un ouistiti au bout de sa baguette. Mais il n'en fut rien. C'était une hyène qui fit son apparition. Il en est toujours étonné, ne comprenant pas vraiment pourquoi mais à l'époque, il trouvait ça classe et..c'est toujours un peu le cas aujourd'hui.  

Les résultats de ses examens ne seront pas mentionnés, ils n'étaient pas bien glorieux mais tout juste assez bon pour être acceptables. Il excellait juste en sortilège, comme toujours, quand au reste...une vraie catastrophe. (Il a même obtenu un T en potion)

Mais il était assez conscient que ses résultats en potion ne seraient pas ceux qui détermineraient son avenir, du moins c'est ce qu'il espérait. Et il avait eu raison, l'enfant. Il n'a jamais rien lâché, il s'est battu pour rentrer dans une équipe de Quidditch, d'abord une petite équipe régionale dans la quelle il avait réussi à bien creuser son petit trou au sein de l'équipe. Il était toujours poursuiveur, ce poste lui convenait bien malgré le nombre important de blessure qu'il pouvait s'y faire. Mais il s'en moquait. Il s'en amusait même, de ses blessures.

Et puis les ans sont passés petit à petit, si il gardait toujours contact avec sa famille fière d'avoir un enfant ayant trouvé sa voie (aussi étrange pouvait-elle être), l'enfant à changé d'équipes à plusieurs reprises pour finalement terminer dans l'équipe de France. Sa fin de carrière en tant qu'athlète, il le savait même si il refusait de l'admettre. Il n'est pas resté fort longtemps en équipe de France. C'était cependant une belle expérience et jamais il ne le niera. Les six années passées au sein de celles-ci furent parmi les plus belles de sa carrière.

Mais il devait bien se rendre à l'évidence qu'un sportif était dans l'obligation d'arrêter assez tôt sa carrière. Et même si encore aujourd'hui il n'assume pas ce statut de "retraité de l'équipe de France" il l'est bel et bien devenu. Et l'adulte qu'il est désormais, ne voulais pas tant s'en éloigner, de cet univers. Il ne se voyait pas à se reposer sur ses lauriers, attendre que les choses passent ou encore coacher des équipes. Chevaucher un balais, être libre, toutes ces petites choses là lui seraient en quelques sortes supprimées...Et il y eut alors cette opportunité, cette petite offre qui est apparue sous ses yeux, la directrice Nimr lui offrant cette possibilité d'être professeur de vol sur balais, de soutenir des jeunes prodiges du Quidditch...Et surtout, de soutenir sa maison d'origine.

Et cette année, Virgile Guérin entame cette troisième année en tant que professeur de vol sur balais et en tant que directeur des soleils. Et il en est si fier, de ces postes. Tant fier qu'il refuse de les abandonner peu importe la compensation proposée en échange.       

 
derrière l'écran

   
Pseudo
Owl'
Âge
19 ans
Sexe
Chose féminine
Comment as-tu découvert le forum ?
C'est une bonne question.  eyebrow
Suggestion
hellfire

     

J'espère que ce bébé ira loin  yass  et surtout, je veux pleeeeeein de Soleil  cc Et voui voui jsuis pas souvent là, enfin genre si, mais jsuis là tard parce que yeeeh travail. On remercie les horaires qui me font passer pour une canadienne *die*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alois S. Vogel
aide-infirmier
Messages : 141
Date d'inscription : 01/08/2017
Année d'étude/Poste : Aide-infirmier
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Aoû - 19:32
PAPYYYYYYYY.
C'EST QUAND QUE TU FINI TA FIIIICHE ? huhu

_________________
i got a spell for that ;
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avis
compte fondateur
Messages : 216
Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Aoû - 23:15
BIENVENUE SUR LE FORUM
sob  sob  sob  sob  sob
J'aime tellement Virgile help. Quand on connait tes autres personnages, on sait pas d'où il sort mdr Mais voilà voilà, je vais pas m'étaler et radoter ce que j'ai déjà dit : ton bébé est cutie à mort et je le valide à 100%. T'es un bon admin, responsable et VALIDÉ.

Tu peux recenser ton avatar, faire une demande de liens dans ce sujet, n'oublie pas de créer ton cours/t'inscrire aux cours et si le coeur t'en dis, trouver ta place dans l'un des clubs de l'école !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Beauxbâtons :: Gestion du sorcier :: Presentations et Predefinis :: Présentations validées-
Sauter vers: