:: Gestion du sorcier :: Presentations et Predefinis :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

so smol rose ; done

avatar
Rose A. Grimaud
troisième année
Messages : 20
Date d'inscription : 01/08/2017
Année d'étude/Poste : troisième
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Aoû - 23:39
rose arthur grimaud
tsukino usagi - sailor moon

Statut de sang
sang-mêlé
Particularité
none
Nationalité
française
Age
treize
Année d'études
troisième
Maison
comète
Animal de compagnie
chouette hulotte
Baguette
en bois d’épicéa avec pour coeur une plume de griffon. assez fine et d’une longueur de vingt cinq centimètre, elle est d’une souplesse étonnante.
Patronus
cygne noir
Epouvantard
une bande d’enfant moqueurs
Amortensia
Le pain frais et épicé ainsi que celle d’un feu de cheminée l’hiver.


Faits en vrac
les coins de ses manuels sont cornés ; elle adore faire l’étoile à la piscine ; elle aime les macarons ; elle a le rire facile ; chante sous la douche ; rigole facilement ; aime les drames romantiques ; fascinée par les relations humaines ;

Caractère
be lazy ; parce que tu aimes la flemme et que celle ci t’aime en retour. parce que tu passes la plupart de tes jours avachie sur ton lit en attendant que le temps passe, tantôt penchée sur les pages d’un livre, tantôt adossée à ton mur, en train de jouer. et parfois, parce que tu as vraiment la flemme, que t’as envie de rien faire, tu te contentes de t’allonger et de fixer ton plafond en te demandant si un jour, le temps passerait plus vite parce que mon dieu, qu’est-ce que tu t’ennuies aujourd’hui.

free ; tu es loin, si loin d’être un oiseau en cage. au contraire, tes parents t’ont toujours poussé à être quelqu’un d’unique, quelqu’un qui plairait, quelqu’un qui saurait vivre la vie à son maximum. alors tu as souvent le droit à tout ce que tu veux, tu as le droit à toutes les exubérances, tu as le droit de faire des bêtises et de te tromper. mais à cause de ça, tu te semble terne alors tu te demandes ce qui fait que tu es toi plutôt qu’une autre.

calling you ; tu aimes bien ton nom rose, parce que c’est celui d’une fleur et que tu en aimes le son. tu aimes l’entendre dans la bouche des autres, d’abord prononcé avec amour puis dédain, car chaque fois, tu sembles être une autre que celle dont ils parlent et ça t’amuse.

please ; au final, tu restes une adolescente de treize ans, un peu perdue entre ta vie moldue et ton éducation moldue, parce que tu es trop jeune pour gérer les deux et que tu sais pas garder un secret, que parfois c’est dur de tenir ta langue, encore plus quand tu as des amis des deux côtés ou que le gars là bas, il arrête d’être horrible avec toi. parfois t’aimerais pouvoir parler de tout ça à tout le monde alors tu te demandes quoi faire et t’aimerais que quelqu’un te donne des réponses pour savoir comment t’en sortir parce que c’est dur, à treize ans.

out of my mind ; souvent tu oublies que tu es une sorcière. dit comme ça c’est bête, mais quand tu retournes du côté sang-magie de ce monde, tu finis par te dire que tout ça, c’était peut être bien qu’un rêve, alors tu reprends tes anciennes habitudes puis d’un coup tu réalises qu’en fait, tout était vrai alors tu devenais l’enfant la plus heureuse du monde. comme quoi, ça a de bon côtés d’être stupide.

not yet ; parce que tu grandis, que tu évolues tout le temps, tu es jamais vraiment “ prête ”, jamais vraiment “ toi ”, c’est des trucs que tu es en train de créer et tu as peur parce que tu sais pas vraiment ce que tu vas devenir, tu es indécise parce que tu as trop de choix et tu as l’impression que chacun de ces choix est un étau dont tu ne pourras te défaire, quelque part tu as raison mais tu ne le sais pas encore, alors tu as peur et tu te dis que c’est nul de grandir. t’es pas prête pour la vie rose.

letting go ; mais tu es une enfant, une ado, justement tu grandis, tu te dis que tu as le temps alors parfois tu oublies tout ça, comme si c’était superflus, alors tu agis sans réfléchir, tu fais des choix sans t’en rendre compte et tu évolues dans ce monde avec l’aisance et la naïveté que possèdent les enfants, cette espèce d’univers où tout est possible, où rien ne vous arrête, cette vision du monde si particulière et si propre aux enfants que les adultes te l’envient. toi, tu t’en rends pas vraiment compte.

dance dance ; on dirait pas comme ça, mais tu restes une enfant relativement joviale, avec un certain grain de  folie qui semble se partager dans ta famille. tu es une enfant et ça reste ton trait de caractère principale. naïve, émerveillée par un tout et un rien, facilement impressionnable et si vite effrayée. si influençable et si têtue à la fois. un diamant brut que personne n’a encore travaillé, parce que pour l’instant, tu as encore le droit d’être innocente.

Histoire
rose, c’est une demoiselle qui est née dans une famille ordinaire, dans un quartier ordinaire et qui vivait d’une façon toute aussi ordinaire. c’est la fille du boulanger de sa ville, celle que tout le monde connaît parce qu’elle était toujours dans les pattes de ses parents. on l’apprécie parce qu’elle à ce charme, ce petit côté adorable de la fillette innocente qui adore ses parents et qui est toujours là, avec eux. puis on la voit grandir alors on s’attache, et tout le monde la connait. elle connaît tout le monde aussi. elle a beaucoup d’amis du coup, elle va souvent jouer chez eux aussi, elle s’amuse parce que le monde est beau, fascinant et que parfois, elle a l’impression que le monde lui obéit. mais dans ses fantaisies d’enfant, elle ignore que la vie n’est pas si simple. elle ne voit pas ce qui ne va pas chez les autres, chez elle, elle ne voit rien parce qu’on ne lui a jamais fait remarquer que ça aussi, c’est important.

alors elle grandit dans l’ignorance. on dit d’elle qu’elle est égoïste parce qu’elle ne voit pas, parce qu’elle se sait jamais rien. qu’elle est ignorante. mais on ne lui a jamais rien appris, on a jamais essayé de lui faire comprendre, de lui dire que ça ne vapas. que ça n’irait jamais. alors petit à petit, rose elle a perdu ses amis sans vraiment comprendre. parce qu’elle est égoïste, jamais à l’écoute, pas très réceptive. elle est nulle, pas drôle. elle n’aime pas les commérages non plus alors on l'exclut des conversations. on finit par la snober et on ne lui propose plus de jouer. les parents s’étonnent, ils ne comprennent pas. ils demandent à leurs enfants pourquoi la petite rose, elle est toujours toute seule. alors ils disent qu’elle est bizarre alors ils ne veulent plus jouer avec elle. on leur dit que non, qu’elle ne se rends pas compte. alors même les parents l’excluent sans s’en rendre compte.

les mois défilent et rose, elle en a marre de tout ça alors elle va voir ses parents, elle tire leurs vêtements pour qu’ils se concentrent sur elle, elle leur demande ce qu’il ne va pas chez elle, ce qu’elle a fait de mal, elle essaye de comprendre pourquoi d’un coup, personne ne l’aime. ses parents s’offusquent un peu, ils la comblent d’amour et ils commencent à lui parler, à lui dire. ils ouvrent la bouche et ils lui disent que pour être aimée des autres il lui faut aussi aimer les autres et faire attention à eux. alors rose, elle se met en tête que la seule façon d’être aimée, c’est de faire passer les autres avant elle même, alors elle oublie un peu toutes ses fantaisies et son monde imaginaire qu’elle aimait temps, elle commence à faire attention à tout. petit à petit, elle retrouve sa place dans le monde cruel des enfants mais elle ne s’y plait pas, parce que tout ça, c’est pas vraiment elle. elle est jeune, mais elle n’est pas bête. elle fait attention maintenant. peut être un peu trop. les enfants n’ont pas de demi mesure, avec eux, c’est tout ou rien. personne ne s’en rends vraiment compte. elle même, elle ne s’en rends pas vraiment compte. elle sait que quelque chose ne va pas, mais elle ne sait pas quoi. elle ne comprends pas. parce qu’elle ne saisit pas toutes les nuances du monde dans lequel elle évolue.

et les années passent aussi vite qu’un sourire. rose maintenant, elle est un peu plus grande, elle fait peut être un mètre, un mètre cinq et ses cheveux ont toujours cette couleur de blé qu’on lui envie tant. elle a comprit que faire passer les autres avant elle même, c’était pas vraiment la chose à faire, en tout cas, c’était pas ce qui lui plaisait à elle. alors elle a finit par faire attention à tout, puis à rien. elle était juste elle même, tout le temps, elle réagissait quand elle en avait envie parce que rose, elle était libre et si personne l’aimait, ses parents l’aimerait. parce qu’elle même aime ses parents, que dans leur petite famille, tout va bien, elle attends la naissance de son petit frère alors elle en parle tout le temps, elle est tout le temps surexcitée. elle va être grande soeur ! elle en rêvait. a la télé, ça avait toujours l’air génial d’avoir un petit frère. elle riait et souriait plus que jamais et à ce moment là, elle était heureuse, parce que c’était l’un de ces petits moments de bonheur dont on a jamais conscience. elle même ne réalisait pas ça.

plus tard, rose est une jeune adolescente un peu comme les autres, souriante, amusée par un rien, aussi sensible qu’une fleur, lunatique comme tout, passant tantôt de la joie à la colère, du rire au larme, sans véritables raisons. l’adolescence est après tout un facteur suffisant à tout ça. puis un jour, alors qu’elle faisait que tartiner son morceau de pain de nutella, elle reçoit une lettre, la première lettre de sa vie et elle s’étonne parce qu’elle sait pas qui l’a envoyé, alors elle crie, elle appelle son père, elle lui dit qu’elle a reçu une lettre bizarre. son père il court, il a peur parce qu’il ne sait pas vraiment ce que ça peut être. au final, il explose de rire et il lui explique ce que c’est, où elle va finir et alors qu’il reprends son souffle, il ébouriffe ses cheveux parce qu’il est fière d’elle, même si elle, elle ne comprends pas grand chose. quand il est plus calme, il lui explique tout correctement, ce qu’elle est, pourquoi elle est comme ça, d’où ça vient et comment ça se passe et là, son monde s’illumine parce que tout ça, c’est carrément dément.


derrière l'écran

Pseudo
azalys
age
dix huit
Sexe
féminin
Comment as-tu découvert le forum ?
well….
Suggestion
tbh j’en ai vraiment pas

 

j’suis pleine d’amour et tout, donc j’ai pas grand chose à dire mais j’espère que bb prospérera
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avis
compte fondateur
Messages : 216
Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Aoû - 2:40
BIENVENUE SUR LE FORUM
Aaaaaah, pourquoi tes personnes sont toujours aussi adorables et cutes ;u;
Rose est toute douce (mais excitée) et je veux lui faire des câlins et lui dire que les enfants c'est pas toujours très très gentil et juste la couvrir de couvertures. B r e f. Encore une fois, tu es la première validée et je te souhaite juste de t'amuser ici coeur

Tu peux recenser ton avatar, faire une demande de liens dans ce sujet, n'oublie pas de t'inscrire aux cours et si le coeur t'en dis, trouver ta place dans l'un des clubs de l'école !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Beauxbâtons :: Gestion du sorcier :: Presentations et Predefinis :: Présentations validées-
Sauter vers: