:: Gestion du sorcier :: Presentations et Predefinis :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

just look away, look away ─ dianora

avatar
Dianora C. Leonetti
directrice des comètes
Messages : 15
Date d'inscription : 17/09/2017
Année d'étude/Poste : professeur d'alchimie & directrice des comètes
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 19:05
♦♦♦ Dianora Catriona Leonetti
asami sato
the legend of korra

 
Statut de sang
sang-pur.
Particularités
sa froideur, autant physique que psychique ainsi qu'une étrange marque en forme de croix qu'elle se cache bien d'exciber au niveau de l'omoplate droit.
Nationalité
italienne.
Âge
trente-deux ans.
Poste
professeur d'Alchimie & directrice des Comètes.
Ancienne maison
comète.
Animal de compagnie
un chat de race sacré de Birmanie se nommant Olympe.
Baguette
bois de charme, 25.5 cm et contient un cheveu de vélane.
Patronus
un cygne.
Epouvantard
le cadavre d'Alessia.
Amortentia
l'odeur des bougies qui s'éteignent, du feu de cheminée & de la violette.

   
Faits en vrac
la première chose qu’elle fait le matin après s’être levée, c’est prendre un grand verre d’eau chaude : elle ne boit d’ailleurs jamais d’eau froide ● le café lui fait horreur ● ses yeux sont terriblement perçants et donnent l'impression de vous sonder in medias res ● a une certaine période, elle se teignait les cheveux en blond ● elle ne porte pas les Sans-Magie dans le plus haut de son estime mais s'intéresse de prés à certaines choses les concernant ● lorsqu'elle était plus jeune, elle fabriquait elle-même ses tenues ● dernière d'une famille de quatre énergumènes ● en plus du carnet répertoriant ses écrits intimes, il y a un livre à la couverture beaucoup plus épaisse qui dort quelque part dans sa chambre et qu’elle consulte régulièrement ─ il est changé de place quotidiennement pour X ou Y raison ─ ● ses livres sont tous très bien entretenus et ce malgré les nombreuses consultations : elle déteste voir des pages cornées ● c'est bien connu : la froideur attire la curiosité et les sens des individus lambda : par conséquent, bien qu'elle ne le souhaite pas particulièrement, Dianora est un véritable aimant. C'est un peu le principe du « fuis-moi je te suis » ● sa peau marque facilement ● elle manie le khôl comme personne et les traits fins n'ont plus de secret pour elle ● il lui arrive de faire un smoky-eye ● elle ne peut plus se passer de son anti-cernes ● elle est végétalienne ● les étudiants réellement investis dans sa matière trouvent parfois grâce à ses yeux ● « hum » est une interjection qui revient souvent, surtout dans l'expression du doute ● elle ne sort jamais sans ses escarpins, même s'il fait un froid à pierre fendre : les baskets, bottes mal découpées et autres, c'est vulgaire ● fragrance de violette ● il lui arrive de porter une paire de lunettes à la monture fine lorsqu'elle sent que ses yeux la tiraillent ● sa mémoire lui fait parfois défaut depuis quelques mois ● que ce soit l’été ou l’hiver, elle dort toujours avec au moins une ouverture ou un drap : tomber dans les bras de Morphée sans l’un ou l’autre est inconcevable selon elle ● elle s'intéresse de très prés à ce que les Sans-Magie appellent l'ésotérisme : elle a d'ailleurs en sa possession un pendule. Notez qu'elle s'est déjà adonnée à certaines pratiques assez obscures de ce côté, mais n'ébruitons pas le tout ● son premier animal de compagnie était un diamant mandarin du nom de Zephyr ● elle aime passer dans les rangs tout en effleurant le bord des pupitres des étudiants du bout de ses fins doigts manucurés en amandes ● c'est une très bonne danseuse, élégance à la clef ● qu'il ne vous vienne pas l'idée de vous endormir pendant son cours... elle sait se montrer féroce ● elle ne crie jamais mais parvient à se chopper assez fréquemment de grosses extinctions de voix : elle exècre les petites gens qui privilégient les « cris » aux « mots » et ne se gêne d'ailleurs pas soit pour les ignorer, soit pour les remettre en place ● langage châtié oblige ! ● elle a toujours détesté les cours de botanique et souvent même les professeurs qui y sont rattachés ● le rouge et le noir sont devenues ses couleurs de prédilection depuis quelques années maintenant ; allez savoir pourquoi ● loin d'être un troll physiquement, elle est connue pour avoir donné bon nombre de... râteaux, à tort ou à raison ● allergique à l'aspirine ● sur le côté droit de son crâne figure très souvent une barrette vert émeraude qui tire quelques mèches de cheveux en arrière ● outre le fait qu'elle soit apparemment de nature calme, les expressions transparaissent (malheureusement pour elle) très facilement sur son joli minois ● elle n'est pas superstitieuse pour deux sous ● elle revêt des tenues chics au quotidien, non pas pour plaire mais uniquement parce que c'est sa façon d'être : l'avis des autres lui importe peu ● elle a toujours un petit miroir de poche sur elle : certains aiment penser que c'est pour se refaire une beauté durant les intercours, d'autres imaginent... qu'il y a une raison beaucoup plus tangible derrière ce rituel ● faire des promesses démesurées et qui promettent la lune n'est pas de son genre : c'est sans doute pour cette raison qu'elle n'en fait absolument jamais ● elle éprouve un certain ressentiment envers les personnes maladroites de nature ● on l'aime ou on la déteste, il n'y a pas de demi-mesure : chercher à plaire aux autres n'apporte jamais rien de bon si ce n'est un peu de baume à l'ego ● elle a découvert depuis peu le nail art des personnes non-dotées et s'en donne à coeur joie, changeant assez fréquemment de manucure ● elle a fait une très lourde chute durant un match de Quidditch lorsqu'elle était en cinquième année ; depuis elle ne pose plus son impérieux séant sur le moindre balai ● plutôt mourir que de se rendre à l'infirmerie ● elle est ambidextre ● il lui arrive de rester très tard après les cours dans son bureau et nul ne sait le pourquoi du comment ● elle n'appelle jamais ses élèves par leur prénom, mais utilise le fameux « Mademoiselle / Monsieur » suivi du nom de famille ● d'étranges affaires sont encore non-élucidées dans la famille Leonetti (ou gravitant autour), certaines plus propres que d'autres : la disparition de la meilleure amie de Dianora, Alessia Di Acompora, fait encore couler de l'encre et demeure un mystère dont le père de la concernée accable fort souvent la jeune femme de sa tromperie. Alessia est le point faible majeur de Dianora, mais ici-bas, à Beauxbâtons, elle espère que cette histoire ne refera pas surface : attention, elle garde en tête de continuer les recherches et disparaît à chaque vacances scolaires pour cette même raison. ● anciennement Auror (six années durant), elle a abandonné ses fonctions car se sentant non-apte à continuer, à supporter les charges mentales : il lui faudra d'ailleurs deux bonnes années de médication pour sortir lentement la tête de l'eau et faire un peu l'impasse sur Alessia. Elle refuse totalement l'option « oublier par la Pensine »

   
Caractère
difficile à divertir ♦ dangereuse ♦ ambiguë ♦ maternelle et protectrice (avec de rares personnes) ♦ mystérieuse & secrète ♦ (exquisement) raffinée ♦ sûre d'elle (mais surstimulée en présence de trop de monde) ♦ souveraine ♦ d'un calme tellement olympien face à sa classe qu'il en est déstabilisant pour la plupart des petites têtes blondes ♦ parfois sèche en paroles (pour ainsi dire expéditive) ♦ doucereuse ♦ observatrice & perspicace ♦ cordiale quand elle le souhaite ♦ exigeante & ferme ♦ minutieuse ♦ loin d'être asociale : il suffit de savoir s'y prendre, messieurs et mesdames  ♦ sarcastique (physiquement à l'aide de ses rictus et psychiquement en ayant recours à ses remarques cinglantes): ses mimiques sont clairement le reflet de son âme ♦ a de la répartie à revendre ♦ renfermée sur certains aspects ♦ dire tout haut ce que les autres pensent tout bas ne la dérange pas ♦ méfiante au sujet des relations humaines (notamment celles qui la touchent d'un peu trop prés) : elle n'est pas vraiment bonne conseillère et n'a pas l'oreille attentive pour les histoires de cœur, mais elle tente néanmoins d'aiguiller au mieux les étudiants qui peuplent sa Maison en cas de souci de routine ♦ (potentiellement) méprisable et méprisante ♦ obstinée ♦ lunatique ♦ (certains diront) superficielle (s'ils ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez) ♦ dépensière ♦ hantée (l'image d'Alessia la hante et il lui semble même parfois l'apercevoir en chair et en os au tournant d'un couloir, alors qu'elle sait que c'est tout bonnement impossible : ce phénomène a pour effet de la rendre tout bonnement paranoïaque et folle sur l'instant) ♦ fascinée par l'occulte des Sans-Magie, ce qui pousse à ne pas savoir de quel côté de la balance elle penche, à ne pas savoir ses réelles valeurs ♦ éloquente & manipulatrice ♦ lumineuse/incandescente (mais jamais indécente)

   
Histoire
une cuillère dorée et l'amour d'un père et d'une mère.

Une enfance somme toute classique, paisible et aisée. Une enfance comme on en voit tant dans le monde sorcier. Beauxbâtons était une évidence pour ma famille et pas question d'hésiter. Beauxbâtons.

ce qui est fait est fait et n'est plus à faire.

« Toute vérité n'est pas bonne à dire mon enfant ... » horreur. « Ouvre les yeux. » ouvre les yeux. Ouvre les yeux. Tensions dans les tempes et la nuque. Non, je n’y arrive pas ! Intensification. Ma tête se meut dans tous les sens, apparentée à ces nombreuses figures de possédés que l’on voit sur nombre de fresques. Je n’y parviens pas ! Panique. Non. Non, stop ! STOP! « Maintenant ! » effroi. « AH ! » doigts moites qui se referment subitement sur le drap en flanelle violacé. Épouvante. Pff, pff, pff, pfupfu pfupfu, pff, pff.  C’est l’émergence violente d’un cauchemar hypnagogique. Me redressant vivement dans le lit, je relâche le tissu tiré jusqu’au menton et observe la pièce. Aucun mouvement. Pas âme qui vive. Respiration saccadée. Pff, pff, pff, pfupfu pff pfupfu. Acouphènes pulsatiles. Je n’entends que des battements effrénés émanant tout droit de ma cage thoracique. Bump bump bump bump bump bump bump bump bump bump. Mon cœur peine à recouvrer un rythme modéré : je suis sûre que c’était réel. L’astre lunaire pénètre quelques fines traînes jaunâtres par la double-fenêtre, s’amusant de ma détresse. Pfupfu, pff, pfupfu. Bump bump, bump bump. Commençant à reprendre mes esprits et mes yeux s’habituant progressivement à l’obscurité des lieux, je laisse mes pupilles divaguer dans la pièce : je suis dans ma chambre. Ma glabelle se plisse sous le coup d’un froncement. Juste dans ma chambre. Mais d’ailleurs, comment se fait-il que je s- « Est-ce que mademoiselle va bien ? » la lumière se fait subitement et force mon visage entier à se tordre sous l’effet de la surprise. « Ayant entendu crier je me suis permis d’entrer... Vous vous êtes trouvée mal et Madame votre mère m’a demandé de guetter votre état, la moindre exaltation. » un malaise ? Elle colle le revers de sa main droite de mère de substitution tout contre mon petit front. « Vous êtes brûlante. Allongez-vous et mettez donc ça sur votre tête. » c’est un gant de toilette humide et frais qu’elle me tend, me forçant par la même occasion à me retremper dans les draps. « Alfhild. Alfhild, tu dois m’écouter. Je crois que j’ai fait une bêtise. » la voilà qui replonge le linge dans une sorte de petite bassine. Elle ne semble pas inquiète ; pas le moins du monde. « Alfhild, c’est très sérieux, tu te dois de prêter attention à ce que je vais te dire. »

Minutes de discussion. « Tu n’en parleras à personne, pas vrai ? »

ces petits secrets, ceux que dans l'enfance on considère.

Rien de grave en soi, de simples broutilles enfantines, celles que l'on a vite fait d'oublier. Des histoires hasardeuses avec une amie ─ que dis-je : une soeur ! ─ formidable répondant au doux prénom d'Alessia. Elle est la joie de vivre, l'étincelle qui extirpe de la morosité et qui insuffle la vie. Elle est ce petit quelque chose qui ─ sans que ce soit de l'amour ─ va changer ma vie.

Les années scolaires s'enchaînent et les très bons résultats suivent le tempo. « Un jour, je serai Auror, tu verras ! Promis ! » il n'y a qu'en botanique que le bât blesse. Je n'ai jamais aimé les plantes.

elle était la douceur incarnée, ma lumière.

Nous avons vingt-cinq printemps et c'est aujourd'hui même ton anniversaire.

La valse t'entraîne et tu virevoltes. Virevolte. Virevolte. Parfaite. Elle est tellement parfaite. Ses grands yeux bleus, son nez concave, sa peau d'aristocrate, ses jolies boucles blondes qui tournoient. Alessia. « Diane ? » son sourire et ses dents si parfaitement blanches. « Diane ? » cette tenue si raffinée qui lui va à ravir. « Hum ? » nous sommes immobiles, les pas ne nous portant plus sur la valse. Nous ne danserons plus jamais ensemble. « Est-ce que tout va bien ? » sourire attendrit « Oui, ne t'inquiète pas. Je me faisais juste la réflexion que tu es bien la plus belle et attirante ce soir. » un discret coup de coude et un éclat de rire. « Mais ça en fait, ça ne change pas de d'habitude, hum. » voici la Alessia qui, totalement décontenancée et gênée de ces éternels compliments, va afficher un énorme sourire. « Oh d'ailleurs Diane... » c'est assez étrange lorsqu'elle n'achève pas ses phrases. « Je te présente Oswald. » coeur qui manque un battement. Oswald. « Oh mais non, bien entendu, tu le connais déjà. Tu reconnais notre voisin quand même voyons. » mes pupilles se portent sur ledit mâle. Elle ne m'en a jamais parlé. Cheveux bruns. Un mètre quatre-vingt-sept à tout casser. Un code vestimentaire propre à sa famille noble. Son sourire témoigne de l'émotion qu'il ressent à ce moment précis. « Nous allons nous marier ! » pardon ? Elle a donc un petit ami. Moi je n'en ai pas. Elle a sa part de bonheur. Alors pourquoi est-ce que je n'ai pas le droit à la mienne ? Je pensais pourtant que nous étions comme des soeurs. Bon dieu, qu'est-ce qui ne tourne pas rond dans ta tête ?! Mais oui. Mais bien entendu que c'est évident : comment n'aurait-elle pas pu trouver quelqu'un en étant si parfaite ? « (...) en Espagne ! » Et puis elle va partir, elle aussi. « Je... » pourquoi ? Alessia. « Je suis certaine que vous serez très heureux. » nous nous considérions comme des soeurs.

Tu sais, le ciel est sans foi ni loi.
La petite Comète n'est plus. Le passé l'a eue et le futur l'aura peut-être.

j'ai envié sa félicité.

Le soleil est parti, la neige tombe sur les dalles. Je me souviens de ce soir maudit.

Il est passé sur mon corps et l'a effleuré de ses doigts, pénétrant dans ma chair sans demander son reste. Et tu es là. Tu le vois. Tous les hommes sont les mêmes Alessia. Tous. Il ne suffit que de quelques avances pour faire vaciller la flamme qui dort en eux. Posséder le sexe opposé, c'est bien tout ce qui leur incombe. Tu es là et tu ne dis rien. Je te regarde tandis que les coups de reins se multiplient. Tu ne l'auras pas ce plaisir Alessia. Non, cette fois-ci et pour la première fois, je l'ai eu avant toi. Mon souffle chaud. Son corps qui suinte. Tu ne partiras pas. Tu ne me laisseras pas.

Et puis tu t'enfuis dans l'obscurité du couloir. Ce même couloir dans lequel nous jouions lorsque nous étions enfants.

« Alessia est partie. » « ... non. » « Elle a dit qu'elle ne voulait plus te revoir... et le voisin refuse de nous recevoir à nouveau. » elle sanglote la mère qui ne pense qu'à ses petits intérêts. Elle sanglote en ne pensant qu'à elle.

elle est brisée, il n'y a plus rien à y faire.

et moi, damnée, je ne pense qu'aux enfers.

je disparais.

j'y retourne, un an après, pour voir son père.

« Si ça n'avait tenu qu'à moi, j'aurais pu vous tuer. Et le temps viendra où je le ferai avec joie. Mais pour le moment, j'ai encore besoin de vous. » « Rien d'autre ? » lourd silence. « Qu'espériez-vous ? Que je vous pardonne ? Sa disparition est le fruit de vos intentions, nul autre que vous n'est à blâmer. » yeux qui se plissent au fil des paroles. « Je ne cherche aucune excuse, ma faute incombe à moi seule. » rictus sarcastique. « Avez-vous seulement pensé une seule seconde au calvaire que cela a été pour moi ? Je suis marquée à vie. » air de dégoût.  « Vous pensez avoir souffert. Vous pensez connaître le sang. Vous dites avoir piétiné des monts de cadavres. En vérité, vous n'êtes qu'un immonde dépravé, lâche et vaniteux. Comment osez-vous parler de la mort devant moi de cette façon ? » « Vous ne trouverez pas le pardon ici. »

hantée à tout jamais, marquée dans ma chair.

Effroi. « Elle était là. » esprit embrumé et incohérence. « Non elle n'était pas là. » terreur. « Je crois mais je ne sais plus. » mains rassurantes sur les épaules d'un compagnon de longue date, l'un de ceux qui affrontent tous les dangers à vos côtés. « Chut... calmez-vous. Je suis là. Je suis là. Assoyez-vous. » raisonner devient impossible et les tremblements ne font que s'accentuer. « Je croyais l'avoir vue, mais elle n'était pas là. Je n'arrive plus à savoir ce qui est réel et ce qui est dans ma tête. » détresse profonde. Vous ne savez pas tout de l'histoire.


Mon monde brûle. Mon monde hurle.

Je ne suis plus la même et plus rien ne sera pareil. J'abandonne mon poste en tant qu'Auror est suis des soins particuliers à peine quelques mois plus tard. C'est notamment au cours de ces quelques mois que je me penche sur le sujet d'ésotérisme des Sans-Magie. Un véritable tournant.

deux années se sont écoulées.

« Accouchez Johson. Je n'ai pas tout mon temps. » « Vous êtes un mystère. » « Et vous n'aimez pas les mystères ? Allons bon. » haussement d'un sourcil gauche et croisement des bras. « Quel Auror n'aime pas les mystères ? Je répète donc ma question : que voulez-vous ? » mon ton se fait agacé tandis que je pointe un index accusateur au niveau de son torse, appuyant sans me ménager. « Je venais prendre de vos nouvelles. » il se penche jusqu'à mon oreille droite pour venir chuchoter quelques mots.  « Tu as quitté la corporation si brusquement Diane... » tutoiement. Mon doigt se relâche un peu alors que je descends de mes grands chevaux. Il m'a épaulée. Nos corps sont à proximité. Il ne me suffit que d'un pas en arrière pour rompre l'ambiguïté naissante. « Ne m'appelle pas Diane. Je ne m'appelle pas Diane. » Dianora et non Diane. Elle seule avait le droit de me surnommer ainsi. « Disparais, j'ai besoin de préparer le prochain cours. » plissement des yeux et désintéressement immédiat envers l'invité inattendu. « Tu ne pourras pas éternellement vivre avec ça. »

Claquement d'une porte.

Directrice des Comètes depuis l'année dernière. Enseignante depuis quatre années à Beauxbâtons.

 
derrière l'écran

   
Pseudo
avec les années j'ai pas mal changé de pseudo, mais contentons nous ici de Diane ~
Âge
bientôt vingt-quatre balais... rien de pire que de faire le compte et de voir que le monde du travail est encore loin.
Sexe
je suis cent pour cent girly !
Comment as-tu découvert le forum ?
je voletais de top en top et je suis tombée ici ~
Suggestion
pour le moment, je n'ai aucune suggestion à faire... si ce n'est des tonnes de compliments ! (#nanjelèchepaslederchedesgens,promis) : le design aux tons violacés est vraiment esthétiquement très réussi, la bannière est à tomber et puis vous semblez avoir une belle petite communauté. Que demande le peuple ?

     
laissez-moi juste le temps d'improviser un petit truc plus travaillé, de faire ma fiche en bonne et due forme et promis... il y aura un commentaire ici-bas.

_________________
GUIDING. JUDGING. DAMNING. ——
I wake up every morning, and for the first five minutes of the day, I imagine that everyone I care about is dead. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prune L. d'Absinthe
cinquième année
Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2017
Année d'étude/Poste : 5e
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 19:17
Salut boté, bienvenue !!! (en fait je suis tombée en amour devant ton avatar j'avais hâte de voir ta fichette yass )

bon courage pour l'histoire ! heart

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Albert D. Nysten
sixième année
Messages : 60
Date d'inscription : 27/08/2017
Année d'étude/Poste : 6ème.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 19:38
asami crying
il y a une arrivée de refs ultra cools là jpp

bref bienvenue, les petites infos qu'on a déjà suintent la classe et j'ai hâte d'en voir plus
bon courage pour la suite de ta fiche hellfire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dianora C. Leonetti
directrice des comètes
Messages : 15
Date d'inscription : 17/09/2017
Année d'étude/Poste : professeur d'alchimie & directrice des comètes
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 20:24
; Prune ☀️ merci & ⓛⓞⓥⓔ sur toi bichette : contente de voir que tu aimes l'avatar ufufu (l)

; Albert ☀️ thanks et j'espère vraiment que la suite ne brisera pas ton enthousiasme pour le personnage star Merci aussi pour le Elmo des Enfers qui me vend du rêve et que je vois avec plaisir mis sur ce forum **

_________________
GUIDING. JUDGING. DAMNING. ——
I wake up every morning, and for the first five minutes of the day, I imagine that everyone I care about is dead. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dahlia Laspron
cinquième année
Messages : 46
Date d'inscription : 06/09/2017
Année d'étude/Poste : 5e Année • présidente du club de cuisine
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Sep - 1:22
alors déjà hein euh, Asami bae. ♥️
ensuite directrice des comètes, je dis oui pour une bg pareille.
mais ce caractère, don't be so mean. crying


SINON BON COURAGE POUR LA FIN DE TA FICHE. heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dianora C. Leonetti
directrice des comètes
Messages : 15
Date d'inscription : 17/09/2017
Année d'étude/Poste : professeur d'alchimie & directrice des comètes
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Sep - 2:43
je ne vois vraiment pas de quoi tu veux parler. vraiment pas. c'est une jeune femme tout à fait convenable. sifflote.

Merci pour l'encouragement demoiselle Laspron et j'en profite pour dire que je finirai cette fiche demain, parce que là il commence à se faire tard et y'a les cours demain (ouesh, j'ai cours qu'à quinze heures trente, m'enfin quand même, des trucs administratifs à faire dans la matinée toussatoussa wink wink).

So, j'espère que d'ici tout à l'heure personne ne me sera passé devant (si c'est dessus au pire, on peut encore s'arranger  coeur ) pour les postes de directrice des Comètes et professeur d'Alchimie, sinon je mords et j'peux grave communiquer la rage /pan ! (si quelqu'un fait ça en vrai, je crois que je lui envoie le fantôme d'Alessia en pleine poire et il fermera plus jamais les nœils (oui, les nœils, j'parle bien la France !) de sa life (a))

_________________
GUIDING. JUDGING. DAMNING. ——
I wake up every morning, and for the first five minutes of the day, I imagine that everyone I care about is dead. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zelda De Richelieu
sixième année
Messages : 58
Date d'inscription : 02/09/2017
Année d'étude/Poste : 6e année et attrapeuse de l'équipe de Quidditch
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Sep - 10:28
oh wow
Épouse-moi stp crying
comment c'est possible de faire des persos qui envoient autant tell me pls
Bienvenue heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dianora C. Leonetti
directrice des comètes
Messages : 15
Date d'inscription : 17/09/2017
Année d'étude/Poste : professeur d'alchimie & directrice des comètes
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Sep - 13:59
okay bbay, mais alors il va falloir organiser ça discrètement car sinon je pourrais bien y laisser ma place (et ma peau, accessoirement) au sein de l'établissement : on s'organise ça dans les bois tranquillou posey ? /pan

D'ailleurs je tenais à dire que j'aime beaucoup tes vavas, ils défoncent (a) Merci encore pour cet adorable message d'accueil (l)

_________________
GUIDING. JUDGING. DAMNING. ——
I wake up every morning, and for the first five minutes of the day, I imagine that everyone I care about is dead. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Naomi R. Dumas
cinquième année
Messages : 22
Date d'inscription : 05/09/2017
Année d'étude/Poste : Cinquième année
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Sep - 16:09
Bienvenue Diane ♥️
Ton perso est fvrsghdhntdghdtht ♥️♥️♥️
Tu me charmes de ouf. kiss heart

La joie d'avoir une prof d'Alchimie et de surcroît, une directrice des Comètes aussi cool ;w;
matt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dianora C. Leonetti
directrice des comètes
Messages : 15
Date d'inscription : 17/09/2017
Année d'étude/Poste : professeur d'alchimie & directrice des comètes
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Sep - 0:52
Merci beaucoup Naomi (l) j'espère toujours t'inspirer autant d'enthousiasme lorsque la fiche sera achevée !  hey

La fiche qui devait srl être terminée aujourd'hui ne le sera finalement pas : il me reste encore le caractère à rédiger et normalement on sera okay. Forcément ça viendra demain en fin de journée star Mais jusque là, j'espère que ce qui est rédigé est assez clair et pas trop loupé (j'avoue ne pas être fière des mes écrits x:) damn.

_________________
GUIDING. JUDGING. DAMNING. ——
I wake up every morning, and for the first five minutes of the day, I imagine that everyone I care about is dead. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avis
compte fondateur
Messages : 216
Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Sep - 14:00
BIENVENUE SUR LE FORUM
Ce visu. Déjà, ce visu OK. ♥️ Bon, sinon, j'ai beaucoup aimé lire ta fiche, j'aime beaucoup ta plume mais je dois avouer avoir été assez perdue dans certaines choses et j'ai du relire plusieurs fois avant de comprendre (mais l'état de fatigue doit pas aider non plus) et je suis littéralement en pls complète pour ta petite Dia. Vraiment. La pauvre quoi. ;; Elle perd un peu la boule mais tu amènes ça super bien en fait ? Enfin habituellement je suis toujours carrément sceptique mais là, tu as amené ça super bien et du coup ça passe vraiment bien ! J'espère en tout cas qu'elle saura trouver le fluff qu'elle mérite à Beauxbâtons sob

J'aurais juste une chose à te demander avant de déplacer ta fiche : rajouter des odeurs à ton amortentia ! Il faut au total 3 odeurs ! Mais sinon c'est tout bon pour nous ♥️
Tu peux recenser ton avatar, faire une demande de liens dans ce sujet, n'oublie pas de créer ton cours/t'inscrire aux cours et si le coeur t'en dis, trouver ta place dans l'un des clubs de l'école !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Beauxbâtons :: Gestion du sorcier :: Presentations et Predefinis :: Présentations validées-
Sauter vers: