:: Academie de magie Beauxbatons :: Rez-de-chaussee Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la cowboy heureux et sa douce jeanne-eudette — rosario

avatar
Zelda De Richelieu
sixième année
Messages : 65
Date d'inscription : 02/09/2017
Année d'étude/Poste : 6e année et attrapeuse de l'équipe de Quidditch
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Sep - 18:16

" le cowboy heureux et sa douce jeanne-eudette " — prochainement en librairie

C'était seulement le troisième jour de cours et Zelda avait déjà au moins la certitude que l'histoire de la magie et les mathématiques ne lui avaient pas manqué. Il n'y avait d'ailleurs que ces deux matières pour la mettre en difficulté et ce depuis le début de sa scolarité. Elle qui avait eu des facilités pour chacun des autres cours, ceux-ci était une source de stress supplémentaire dont elle se serait bien passé. Ils lui rappelaient chaque fois les heures interminables passées à étudier à la bibliothèque, la tête plongée dans des bouquins écrits en chinois ou en finlandais, tout ça pour que ses parents finissent par lui dire qu'elle aurait pu faire mieux.
L'excellence, c'était une utopie qu'elle aurait aimé vivre seulement pour eux.

Alors plutôt que de réfléchir aux problèmes que le professeur leur avait exposé, elle faisait des crayonnés sur les pages vieillies de son bouquin qu'elle était sensée ne pas noter, relevant les yeux de temps en temps pour vérifier que le professeur ne remarquait pas ses absences.

Lorsque le cours fut terminé, elle rangea ses affaires précipitamment et se dirigea vers la sortie sans demander son reste, le pas rapide et assuré, son bouquin fermé sous son bras.
Son regard avait parcouru tout le couloir, et se figea lorsqu'il trouva sa cible.
Elle accéléra le pas et en quelques secondes, elle pourfendit la foule, écartant le monde comme la reine qu'elle imaginait être.

— Rosa!

Lorsqu'elle fit à sa hauteur, elle exhiba fièrement les pages pleines de croquis de son livres de mathématiques, et s'arrêta sur sa dernière œuvre d'art : une véritable révélation.
Un cowboy et sa maîtresse sur un cheval, au galop sur la plage et leurs crinières au vent.

— Tu vois où je veux en venir ?

Elle ne lui avait même pas dit bonjour et ça faisait bien deux mois qu'elles ne s'étaient pas vues – ou elle avait du la saluer à l'un de ces galas stupides auxquels elles étaient chaque fois conviées, mais ça s'arrêtait là.
Elle préférait garder l'image de la Rosario qu'elle côtoyait à Beauxbâtons – elle préférait ne pas associer son souvenir aux noblesses hypocrites.

— J'ai une super idée pour tes fictions et...

Son regard se figea lorsqu'elle vit passer Messieurs Steinmann et Guérin, et la révélation se fit plus grande encore. Elle prit la mine la plus sérieuse et amère qui soit, arquant un sourcil et fronçant l'autre, dans l'espoir que le directeur de sa maison l'aperçoive – elle pouvait dire ce qu'elle voulait, si  elle voulait effectivement lui montrer qu'il n'était rien pour elle, elle lui accordait un petit peu trop d'importance. Il ne lui adressa cependant pas un regard, décidément les pensées ailleurs.
Son regard se baissa sur son livre.
Et sur les deux directeurs.
Et puis sur son livre. L'évidence fut réelle, et elle était sûre que son amie partageait son avis.

— Mais oui c'est clair!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rosario D. Conti
cinquième année
Messages : 21
Date d'inscription : 01/09/2017
Année d'étude/Poste : Cinquième année. — Batteuse.
Inventaire : — polynectar.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 20:19

L’aîné de la famille Conti soupira pour la première fois de la journée, la première fois depuis la reprise des cours à Beauxbâtons ; elle avait entrouvert ses lèvres à la sublime couleur rosâtre et avait lentement laissé expirer son souffle chaud. C’était la troisième journée depuis que les cours avaient repris et à la différence de Zelda, cette dernière était heureuse de revoir ses matières préférées ; l’histoire de la magie et les mathématiques. Elle avait toujours particulièrement apprécié les matières qui étaient sources de difficultés pour bons nombres d’élèves et ne manquaient jamais de donner conseil à certains d’entre eux. Bien sûr, elle ne faisait nullement ce genre de chose dans le dessein de se vanter. Daithe était loin d’être ce genre de personne. Bienveillante était-elle, cette enfant qui observait les premières années tournées en rond dans l’espoir de trouver leurs salles de classe. La démarche ni trop lente ni trop rapide. Daithe s’était avancée, la silhouette droite et le pas assuré, bousculant légèrement quelques élèves plus vieux qu’elle dans l’espoir de se retrouver devant les élèves qu’elle convoitait d’aider. Ce n’est qu’une fois devant eux qu’elle décida d’afficher sur son visage aux traits fins un sourire se voulant rassurant, ses lèvres se déplaçant au rythme des mots qu’elle prononçait avec gentillesse : “La salle de métamorphose ne se trouve pas au rez-de-chaussée, mais au premier étage.” Et c’est en voyant les mines réjouies et la gratitude des adolescents que Daithe semblait fière d’elle, les regardants se diriger vers les escaliers. “Rosa!” Un cri féminin parvint à ses oreilles d’une voix qu’elle ne connaissait que trop bien, tournant les talons pour que son regard croise celui de son amie d’enfance et interlocutrice - qui n’hésitait d’ailleurs pas à écarter la foule avec force. Zelda De Richelieu avançait fièrement vers notre protagoniste, ses longs cheveux bleus s’élançant derrière elle au rythme de ses pas. Ce n’est qu’une fois devant elle qu’elle exhiba fièrement les pages remplis de croquis de ce qui semblait être à la base un livre de… mathématique, s’arrêtant sur ce qui semblait être un cowboy et une maîtresse sur un cheval au galop sur une plage, les cheveux au vent. “ - Tu vois où je veux en venir ? / - Je vois surtout que tu as bien massacré ton livre de maths.” Murmurait-elle en attrapant ce dernier entre ses mains, observant de plus près le magnifique dessin de la fiancée de son frère jumeau avant de le lui rendre. Bien sûr qu’elle voyait ou elle voulait en venir, une nouvelle histoire avec un cowboy et une maîtresse. A vrai dire, Zelda avait de très bonnes idées parfois. “  J'ai une super idée pour tes fictions et... “ Daithe redressa son regard vers son interlocutrice, curieuse de connaître la suite de ses dires et au même moment son regard croisa le même tableau que cette dernière ; les deux directeurs de leurs maisons respectives. Le regard brillant, le cerveau jouissant d’idées bien plus romantiques les unes que les autres (ou érotique), notre protagoniste vint entrouvrir ses lèvres pendant que son amie prenait part de cette évidence à sa manière également : “ - Zelda… / - Mais oui c'est clair! / - Nous avons nos protagonistes ! Tu es une génie ! Ils sont parfaits ensembles ! Monsieur Steinmann sur son cheval blanc avec Monsieur Guérin, les cheveux au vent. C’est parfait.” Les joues rougies d’excitations devant cette découverte, Daithe ne pouvait contenir son inspiration plus longtemps. Elle continua alors son récit : “Imagine juste deux minutes ; les deux qui s’embrassent devant le coucher du soleil qui symboliserait le commencement d’une nuit de folie au côté de monsieur Steinmann, ce dernier deviendrait une véritable bête de sexe durant la nuit. Ce qui veut dire que Monsieur Guérin serait donc le uke et de toute façon c’est la princesse pas vrai ? Ohhh. Il gémirait son prénom toute la nuit ou alors… Au début, il refuserait d’accepter qu’il soit amoureux de lui, car pour lui ce n’est que le coup d’un soir alors qu’ils avaient trop bu. Mais petit à petit il se rendrait compte de ses sentiments, tu en penses quoi ? Parce que après faut réfléchir à comment il réagit ! Et dans quelles circonstances… ” L’index tapotant contre ses lèvres pulpeuses, réfléchissant sérieusement à tout cela. “... J’aurai bien fumé une cigarette.  


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zelda De Richelieu
sixième année
Messages : 65
Date d'inscription : 02/09/2017
Année d'étude/Poste : 6e année et attrapeuse de l'équipe de Quidditch
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Oct - 16:00

" le cowboy heureux et sa douce jeanne-eudette " — prochainement en librairie

De toute évidence, Rosario et elle n'avaient pas la même opinion à propos de la Romance. Contre toute attente, Zelda était bien plus fleur bleue que son amie qui, elle en revanche, ne s'encombrait d'aucune gêne ou tabous, fonçant au cru et aux vices pervers de l'humain. Une artiste honnête, en d'autres termes. Zelda était plus réservée, aussi étonnant que cela puisse paraître, mais s'était accommodée du caractère étrange de leurs échanges. Si bien qu'elle était entrée dans son jeu, véritablement concernée par la forme de leur prochaine fiction.

— Il pourrait lui faire une scène au motel en lui disant que leur relation ne peut continuer ainsi..

Elle avait adopté ce même tic de se tapoter les lèvres en réfléchissant et le regard vague se perdit dans la contemplation lasse du couloir qui se vidait de monde au plus le temps passait.

Elles auraient pu passer des heures ainsi, à tergiverser à propos des histoires d'amour entre les deux enseignants, mais il n'y avait plus une minute à perdre : il fallait publier un premier chapitre au plus vite et appâter un maximum de lecteurs. Il était d'envahir Beauxbâtons d'amour à l'eau de rose et de sexe sauvage. La parfaite union de Rosario et de Zelda.

— Pas de temps à perdre, Rosa ! Il faut commencer la rédaction et distribuer le premier chapitre dans les couloirs dès la semaine prochaine !

Elle lui laissa son paquet de clopes et se dirigea avec précipitation vers la bibliothèque. Qui soupçonnerait deux élèves studieuses de sécher les cours dans la bibliothèque ? Quoique studieuses n'était pas le terme approprié.

— A ta plume, Rimbaud ! Il nous faut les prémices de l'amour interdit, Cowboy Gayrin et Jeanne-Eudette, leur première rencontre, leurs premiers regards au détour d'un couloir..

Ca lui apprendra, au sang-de-bourbe, à la forcer elle, Zelda De Richelieu, à copier à la plume des lignes de punition.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Beauxbâtons :: Academie de magie Beauxbatons :: Rez-de-chaussee-
Sauter vers: