:: Gestion du sorcier :: Presentations et Predefinis :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

albert ♆ l'appel du vide ♆ terminé

avatar
Albert D. Nysten
sixième année
Messages : 60
Date d'inscription : 27/08/2017
Année d'étude/Poste : 6ème.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Aoû - 14:43
Albert Donatien Nysten
oliver b. aattila // ursuladecay

 
Statut de sang
sang-mêlé.
Particularité
atteint de vitiligo ponctué, tatoué.
Nationalité
française.
Âge
17 ans.
Année d'études
6 ème année.
Maison
comète.
Animal de compagnie
un crapaud, kévin.
Baguette
bois de noyer noir, dent de loup-garou, trente-quatre centimètres, assez souple.
Patronus
libellule.
Epouvantard
lui, dans un fauteuil roulant, incapable de se mouvoir, dépendant.
Amortentia
mer, cendres, et rhum.

   
Faits en vrac
‣ boit plus de boissons énergisantes et d'alcool que d'eau.
‣ a l'air d'avoir quelques années de plus, avec ses traits anguleux et une barbe de trois jours presque toujours présente.
‣ a un carnet rempli d'esquisses jamais abouties.
‣ a une très bonne mémoire, ce qui lui permet de ne travailler que les matières qui l'intéressent (alchimie, métamorphose, runes, dfcm).
‣ insomniaque, il n'est pas rare de le voir endormi sur un banc, par terre ou même debout lorsqu'il atteint sa limite de fatigue.
‣ ne fume pas que des clopes.
‣ est claustrophobe.
‣ n'appelle les gens par leur patronyme que lorsqu'il les apprécie, sinon il les affuble de surnoms plus ou moins recherchés.
‣ mesure pas loin d'un mètre quatre-vingt dix et a une silhouette osseuse.
‣ ne mange que très peu, et déséquilibré (beaucoup de junk food, plus il y a de fritures mieux c'est).
‣ a quelques cicatrices d'acné sur les joues, en a d'ailleurs toujours dans le dos.
‣ est fan de musiques celtiques, en fredonne souvent (au grand dam de ses voisins : il n'est pas bon chanteur du tout).
‣ est toujours apaisé lorsqu'il est proche d'un grand plan d'eau ou d'une forêt.
‣ rêve d'avoir, plus tard, son petit cabanon dans les bois, non loin d'une rivière, dans lequel il pourrait se réfugier des jours, semaines, durant.
‣ est étrangement fier de son vitiligo, malgré les implications que cela a.
‣ son parlé est un étrange mélange de formulations bien pensées et de jurons soufflés.
‣ ne fait jamais de promesses.
‣ a voulu être attrapeur dans l'équipe de quidditch et a fait partie de l'équipe pendant un an mais a vite abandonné - être au centre de l'attention à chaque match était une trop grande source d'agacement.
‣ porte souvent des vêtements déchirés, lace rarement ses chaussures.
‣ il lui arrive de poser des questions totalement hors programme aux professeurs et d'essayer de les faire dériver du cours.
‣ porte des t-shirts à manche courtes la plupart du temps, dévoilant ainsi les entrelacs tatoués sur ses avant-bras.
‣ il a un tatouage magique, une salamandre sur l'omoplate qui dort la journée et s'éveille la nuit pour scruter avidement l'obscurité de ses yeux d'ambres fluorescents.
‣ part parfois se promener pendant des heures sans un mot, et revient comme une fleur.

   
Caractère
Albert il est un peu frustrant, un peu autre. Albert il a l'air de filer, glisser, toujours; indiscernable et silencieux, aucune attache à part ses valeurs et observations. Il est son ancre et son pilier, se refuse à se reposer en des étrangers - car c'est ce qu'ils sont, tous ceux qui ne sont pas lui. Il est d'une honnête nonchalante, d'une curiosité désarmante; il veut savoir et voir mais n'être ni vu ni connu. Il est frivole et volatil, des sourires esquissés, décalés et des phrases jamais regrettées, une façade de légèreté troublante et une franchise gênante. Il est neutre, ni allié ni détracteur; à la moindre question posée il répondra avec ce qu'il pense être la véracité. Une neutralité peu importe l'interlocuteur; pouvoir et possessions n'étant que des détails à ses yeux. Il scrute et juge, mais sur les volontés et aptitudes, sur ce qui s'échappe durant les secondes d'inattention où la façade s'effondre. Il ne s'intéresse qu'au caché, au complexe; aux non-dits et au presque imperceptible. Ce qui attise son avidité n'est autre que ce que l'on désire masquer, oublier, renier, ce qui s'attarde à la surface malgré tout; l'attrait de l'interdit mêlé à une soif de connaissances. Mais jamais il ne s'en sert, car Albert ne daigne s'intéresser réellement à son prochain; trop d'efforts, pas assez de réconfort. Il étudie puis s'éclipse, car le monde est vif et bruyant, parfois un peu trop pour sa patience; puis il se réfugie loin de tout, s'efface derrière une indifférence sucrée, éprouvée et maintes fois prouvée. Son affection est rare et superficielle; jamais il n'apprend le prénom des parents ou la couleur préférée, jamais il n'attend; il se contente d'échange de bons procédés et de sourires en demi-teintes. Il en a rien à foutre Albert, de ce qu'on pense de lui ou de ses manières hétéroclites, de sa rationalité déphasée, des conséquences de ses actes (sûrement méritées); il en a rien à foutre parce qu'il est fier Albert. Il est fier de ne dépendre de personne, de toutes les connaissances qu'il amasse, de mettre mal à l'aise, d'être ouvertement je-m'en-foutiste, de ne faire des faveurs que sous forme de marché, qu'on le perçoive comme imprévisible, qu'il y ait un fossé entre ses capacités et son attitude, il est fier de son être jusqu'à ce que rien ne semble pouvoir le blesser, jusqu'à sembler lisse et sans la moindre aspérité, jusqu'à ce qu'il semble impensable de lui demander s'il y a quoi que ce soit dont il est effrayé.

   
Histoire

« make me a promise that time won't erase us
that we were not lost from the start
»

À peine né, quelques respirations hurlées; tout juste un être frêle et fébrilement vivant, et déjà son existence était en proie aux va-et-vient de l'esprit humain, aux doutes et à l'incertain.  Il est né d'un désir, mais pas du bon; il est né d'une union volage et secrète, en-dehors d'un mariage certes solide mais fissuré, ciblé par les dettes et la misère. La décision avait été prise de le laisser en d'autres mains, plus assurées, plus capables de s'occuper d'un nouveau-né - mais rien qu'à la voir, une boule se formait dans la gorge de ses parents; le regret les inondant. C'était leur enfant, une vie déjà vibrante de chaleur, et ils sentaient déjà la plaie béante de l'absence se creuser dans leur poitrail. C'était leur enfant, et déjà ils devaient le délaisser, car les papier signés ne pouvaient plus être brûlés, les décisions prises ne pouvaient plus être gommées.

Durant quelques années, Albert fut de ces existences qui voyagent d'un foyer à l'autre; un passé fugitif dont il ne se rappelle que des visages troubles et l'impression perçante de ne jamais être réellement à sa place parmi les autres, parmi les personnes. Ils étaient loin, ses véritables parents, il n'avait pas le moindre souvenir d'eux. Et tant mieux, c'était du passé, et du bien révolu; c'était de l'abandonné et du désabusé. La seule chose qui aurait pu soulager un peu son cœur, l'aider à redresser les épaules, aurait été de savoir pourquoi.
Puis, cela prit fin, soudainement. Alors qu'il était âgé d'un peu plus de six ans; ses parents avait réussi à trouver leur chemin dans les arcanes du système pour le récupérer, dettes comblées et stabilité financière acquise. Rongés par les années et l'anxiété, les remords et désaccords, ils en étaient venus à la décision définitive de revenir sur leurs pas, de réparer ce lien qu'ils avaient voulu déchirer - ou au moins, de tenter. Un peu plus cernés, les traits étirés, mais surtout plus déterminés.

S'habituer à vivre à trois fut une tâche plus que complexe. Albert avait un début de caractère bien développé, et ses parents de l'inexpérience et des regrets qui les poussaient à trop s'excuser, pardonner. L'enfant abusait des libertés qui lui étaient offertes, conscient des failles dans l'éducation parentale, spécifiquement la maternelle. Celle-ci avait les lèvres un peu plus pincées, le regard plus hanté, le sourire plus navré, comme si elle était au courant d'un poids plus grand qui incombait aux épaules de l'enfant. Mais au bout de quelque temps, tout semblait s'inscrire dans une routine bien huilée, naturelle; les escapades d'Albert, les mainte occasions où il fallait le traîner au médecin pour surveiller son vitiligo, ses grimaces devant les broccolis ou son absence de réels amis. C'était le quotidien, aussi habituel que de respirer, comme si c'était ainsi depuis la première fois qu'il avait inspiré - mais dans son crâne restait les bribes d'autres familles et enfants, d'autres mots et attitudes, dans son crâne s'attardaient d'autres présences et croyances.

Une lettre comme tombée du ciel, qui retourne son monde. Une simple lettre, une écriture bien reliée et des mots charmeurs - magie. Mais ni père ni mère n'ont magie, et la réalité est qu'il n'a pas la chance d'en hériter à la tombola du non-mage. La véracité, masquée dans les traits maternels érodés par l'amertume et le regret, la pure et la dure, elle a frappé son père dans un éclair de lucidité. C'est que cet homme aux manières étranges, au dédain omniprésent et à la condescendance rutilante, il était bien plus que non-mage, haut-placé dans une autre société. C'est que les rapprochements qu'il y eu entre lui et la mère étaient intimes, et qu'il est le véritable géniteur de l'enfant. C'est que tous les doutes et gestes que le père avait discrédités comme anodins étaient révélateurs, et que toute confiance s'était brisée.
La vérité, c'est que quelques mois plus tard, Albert quitte le domicile pour le majestueux château et en est plus qu'heureux, car chez lui les disputes continuelles devenaient invivables.
C'est que Beauxbâtons est autant prison que libération, entre la cacophonie de la foule et la solitude si réconfortante qu'il peine parfois tant à trouver - même au bout de plusieurs années.
C'est qu'il s'est mis en tête de retrouver contact avec son géniteur d'une manière ou d'une autre.
C'est qu'il veut être celui qui décide, cette fois-ci, s'il rentre en contact avec lui ou non; c'est qu'il veut maîtriser sa vie à chaque instant passé.

 
derrière l'écran

   
Pseudo
j'en ai pas vraiment
Âge
les 19 approchent
Sexe
 maybe
Comment as-tu découvert le forum ?
par top-site
Suggestion
instaurer un système de rumeurs ? c'est le seul truc que je vois tbh du coup c'bon ptdr

     
j'aime pas ce genre de zones de texte parce que je sais jamais quoi dire du coup sachez que si vous voulez m'inciter à faire quelque chose vous pouvez m'acheter avec des profiteroles, smarties, bouteilles de vodka ou photos de reptiles. et si vous voulez du drama à tout va venez me voir parce que j'aime çA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Virgile Guérin
directeur des soleils
Messages : 61
Date d'inscription : 01/08/2017
Année d'étude/Poste : Professeur de Vol / Arbitre de Quidditch
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Aoû - 15:42
Bienvenue à toi de façon plus officielle hug

J'aime déjà bien les petites choses que tu nous as mises et UrsulaDecay quoi justright

J'ai juste déjà un petit truc à te signaler. Les serpents des blés ne sont pas disponibles dès l'inscription pour les élèves D8 Dès l'inscription, c'est les animaux qui sont indiqués dans le contexte, dans la lettre, soit rat, chat, hiboux, (pigeonmdr), crapaud ! Tu pourras en avoir un après via la boutique à gallions cela dit donc Bertrand n'est point perdu eyebrow

Bon courage pour ta fiche en tout cas ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Albert D. Nysten
sixième année
Messages : 60
Date d'inscription : 27/08/2017
Année d'étude/Poste : 6ème.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Aoû - 17:09
merci ! hug

ravi de savoir que tout cela te plaît sad

d'accord, désolé je vais arranger ça, j'ai dû lire le contexte un peu en diagonale
et bertrand reviendra nyeheh
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alois S. Vogel
aide-infirmier
Messages : 141
Date d'inscription : 01/08/2017
Année d'étude/Poste : Aide-infirmier
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Aoû - 18:32
Ce début de caractère, sounds rly cool. justright
Ses infos en vrac pls, certaines sont gold quoi.

Albert a écrit:
‣ boit plus de boissons énergisantes et d'alcool que d'eau.
T'as pas honte à ton âge ? Ces jeunes de nos jours. geh

BON COURAGE POUR TON HISTOIRE. ♥️

_________________
i got a spell for that ;
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Albert D. Nysten
sixième année
Messages : 60
Date d'inscription : 27/08/2017
Année d'étude/Poste : 6ème.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Aoû - 19:43
merci sad
j'espère que la suite te plaira autant !

et je n'ai jamais honte gurl

MERCI ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Albert D. Nysten
sixième année
Messages : 60
Date d'inscription : 27/08/2017
Année d'étude/Poste : 6ème.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Sep - 2:46
pardon le doublepost c'est moche
mais ma fiche est terminée !
j'espère qu'elle vous plaira et que j'ai rien oublié, n'hésitez pas si c'est le cas tho
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avis
compte fondateur
Messages : 216
Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Sep - 2:12
BIENVENUE SUR LE FORUM
Ta fiche se lit telleeeement bien j'ai tout dévoré c'est terrible omg (et c'est quoi ce tatouage, sale petit délinquant jvais te ramener par la peau des fesses chez toi offended ) Mais sinon Albert est juste nice crying j'ai vraiment bien aimé comment tout ton personnage est structuré c'est genre nickel justright

Tu peux recenser ton avatar, faire une demande de liens dans ce sujet, n'oublie pas de créer ton cours/t'inscrire aux cours et si le coeur t'en dis, trouver ta place dans l'un des clubs de l'école !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Beauxbâtons :: Gestion du sorcier :: Presentations et Predefinis :: Présentations validées-
Sauter vers: