:: Gestion du sorcier :: Presentations et Predefinis :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Daphné E.A. • sic parvis magna

avatar
Daphné E. Abélard
septième année
Messages : 19
Date d'inscription : 24/08/2017
Année d'étude/Poste : 7ème Année & Préfète.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Aoû - 3:08
 Daphné E. ABÉLARD
Anna
OC de Natello

 
Statut de sang
Sang-Mêlé.
Nationalité
Française.
Âge
17 ans.
Année d'études
Septième.
Maison
Lune.
Animal de compagnie
Rat, pelage argenté et yeux noirs, prénommé Lucien.
Baguette
22,5cm, bois de Pommier & crin de licorne, épaisseur moyenne & plutôt souple.
Patronus
Potoo.
Epouvantard
Une femme en robe blanche, pendue au plafond.
Amortentia
Odeur de lierre, avec une touche de cèdre, de bougainvillée et une vague odeur de tarte au pommes.

   
Faits en vrac
fonctionne majoritairement à base d'infusions et de thé ∅ fume occasionnellement, juste du tabac juré ! ∅ ne se parfume qu'avec des eaux de toilettes à base de plante et d'odeur strictement florales ∅ range sa baguette dans son chignon ∅ est myope comme une taupe ∅ porte constamment des lunettes ∅ est moins maladroite quand elle n'est pas entre quatre murs ∅ aurait voulu entrer dans l'équipe de quidditch ∅ gigote affreusement en dormant ∅ a les yeux vairons ∅ a un goût prononcé pour le sucre et les épices ∅ se dirige vers le soin aux créatures magiques & la botanique ∅ lit très vite ∅ n'aime pas danser ∅ adore les animaux & les plantes, un peu moins les humains ∅ aime l'ordre mais ne rechigne pas le chaos ∅ râle sur tout les tons mais avec le sourire ∅ est gauchère ∅ souffre d'insomnie ∅ n'a eu que trois Optimaux l'an passé ∅ aime être relax & sans prise de tête ∅ les chignons c'est plus facile à faire que les nattes ∅ ses lunettes sont un peu vieillottes ∅ est rangée du côté team pain-au-chocolat ∅ mais préfère les croissants ∅ se ballade avec son rat dans la poche, dans la manche ou dans la capuche ∅ n'aime pas les jupes. ∅ préfète des lunes. (si le staff le veut bien)

   
Caractère
Daphné roule des yeux au ciel, elle regarde la tâche sur son devoir, de l’autre côté des lignes en pattes de mouches une paire de prunelles noir scarabée, un museau frétillant. Elle ouvre la bouche pour râler, mais se ravise, ce n’est qu’un rat après tout. Elle jette ses bras sur la table et y laisse tomber sa tête, écrasant à moitié ses lunettes sur son nez. Elle fronce le nez et lève ses prunelles bigarrées sur les gens passants autour, elle ferme un instant ses paupières et secoue la main en direction de deux élèves de première année, s’obligeant à sourire de son air le plus maternel.

Emérance, ça vient du latin, ça veut dire mérite et c’est son deuxième prénom. Et Daphné pense mériter certaines choses, par exemple les recalages dans l’équipe de Quidditch, sa chute ce matin dans l’escalier ou encore Lucien qui vient de ruiner un devoir à rendre pour le lendemain. Il faut dire qu’en terme d’estime de soi ce n’est pas fou, par contre en termes de capital sympathie c’est déjà mieux. Par exemple il est rarissime qu’elle déteste quelqu’un – sauf si ce quelqu’un est cruel avec les bêtes ou les plantes.

Daphné est la mom friend, mais c’est plutôt côté tantine hippie, vous savez elle sait être sérieuse et parfois passer de petits savons, mais le plus souvent elle est relax, lève les yeux de son travail pour aider les plus jeunes avec plaisir, chouchoute les premières années et rajuste ses lunettes sur son nez avec humour pour rendre encore plus théâtral des encouragements venant du fond du cœur. Souvent elle a l’air réfractaire aux autres humains, mais en vrai elle aime bien faire l’animal social de temps en temps. Si vous venez la trouver pour lui raconter vos malheurs, elle vous écoutera et essuiera vos larmes.

On aime ou on déteste Daphné, on sait pas pourquoi mais cette sympathique aura, elle peut se transformer en terrible tempête – la colère est un peu son principal pêché si on demande à quelqu’un, si elle ne se met que rarement en colère contre qui que ce soit au sens strict, elle râle souvent et ce râlage perpétuel est une sorte de sketch qu’au final tout le monde trouve appréciable.
On appelle ça être ronchon ou grognon, Daphné en a presque fait un art de vivre.
En vrai son principal pêché c’est la gourmandise, même si elle dira que c’est la jalousie.
Bon, c’est vrai qu’elle est jalouse, mais en général ça ne donne pas de la haine pour autrui, elle retourne ça contre elle-même pour se convaincre qu’elle n’est pas assez bien, ni assez ceci ou cela. C’est un couple étrange entre modestie et envie.

Daphné est une acharnée quand elle s’y met, elle ne décroche pas d’une idée aussi facilement, en fait c’est jamais arrivé qu’elle démorde d’une idée ou d’un but. Sauf le quidditch, à la place elle aura persévéré ailleurs n’y voyez pas un manque de motivation mais de la résignation. C’est aussi une fieffée roublarde si elle s’y met, elle a dans ces moments un sourire particulier et un air de méchant de James Bond avec Lucien dans les mains. C’est une nana comme les autres en somme, sauf qu’elle n’aime pas les jupes et le maquillage et préfère foutre les mains dans la terre plutôt que dans le fond de teint.

Pour résumer, Daphné c’est cette campagnarde fière d’être dehors quand il neige, qui vous offrira une tasse de camomille si vous n’arrivez pas à dormir et essuiera vos larmes si vous avez le cafard.

   
Histoire
« Ta maman ne t'envoie jamais de courrier ? » Question innocente, venant de sa gauche, une petite tête blonde aux longues nattes, avec des yeux aussi ronds que les siens sont en amande. La tour nord offre, comme ses consœurs un incroyable panorama, mais Daphné est persuadée qu'elle préfèrerait toujours celui de cette tour, sa maison durant l'année – dehors il fait nuit, mais la lune n'est pas encore assez haute pour illuminer la tour.
« Non, elle ne peut pas. » Réponse à la question, Daphné grimpe dans son lit, cela fait deux mois qu'elle est ici et personne ne lui a encore envoyé de courrier. Ses camarades se sont un peu moqués, elle a un peu pleuré, mais au final elle l'avait presque oublié.
« Parce que c'est une sans magie ? » Sa camarade se questionne, elle veut comprendre – Daphné trouverait ça presque touchant si elle ne se méfiait pas un peu d'elle. Mais dans sa tête elle s'inquiète de savoir si son père va lui envoyer une lettre, va-t-elle pouvoir rentrer pendant les vacances ?
Comme si son père pouvait l'empêcher de rentrer, de toute façon il y a son frère ainé.
« Oui, c'est pour ça. » Elle confirme, comme si sa mère pouvait encore lui envoyer du courrier. Elle n'ose pas le dire, elle a un peu honte de l'avouer et pendant encore trois ans n'en dira pas un mot avant de le lâcher avec froideur lors d'une prise de bec.
« C'est triste, mais tu la verras pendant les vacances ! » Daphné sourit de toutes ses dents en acquiesçant avant de se laisser tomber dans son oreiller, les yeux fermés hermétiquement et les oreilles bourdonnantes. Elle entend une aînée demander le silence depuis la porte et s'enfonce plus profondément sous ses couvertures.
Non, elle ne la verra pas, enfin si elle verra son portrait, immobile, la regarder depuis le mur du salon.

⦁ ⦁ ⦁ ⦁ ⦁ ⦁ ⦁ ⦁ ⦁ ⦁ ⦁

Daphné est née et vit en Normandie, quelque part dans une maison à colombages entre deux élevages de chevaux de course. Hénéfiance Abélard – dit Gustave ou Gus, qui est aujourd’hui un vieil homme de presque soixante ans, est un sorcier, quelque part dans sa famille on retrouve des sang-mêlé, mais les Abélard furent – il y a bien longtemps de ça, une famille de sang-purs. Il fut durant sa jeunesse une sorte de vétérinaire magique, un spécialiste en créatures magiques – surtout l’élevage d’abraxans, où il développa à son tour un gout certain pour le whisky pur malt.
C’est son père.

Plus jeune il avait rencontré la mère de ses trois enfants, Olive Tellier, une sans-magie d’origine vietnamienne, adoptée par des éleveurs de trotteurs français comportant par endroit des né-sans-magie – devenue botaniste après avoir tenté sans succès de s’imposer dans le milieu des courses de trot attelé. Elle devint un peu plus tard horticultrice et cultiva des orchidées et voyagea pour chercher des raretés pendant une époque. Elle avait de longs cheveux lisses et soyeux dont sa fille a hérité et des yeux en amande qui furent aussi confiés à Daphné.
C’est sa mère.

Daphné est néanmoins la plus jeune et avant elle viennent deux garçons, Charles et Louis Abélard. Charles est le plus âgé, il ressemble beaucoup à Gustave, il est devenu avocat et à 13 ans de plus que sa jeune sœur – il est un peu pédant et surtout particulièrement terre à terre, il n'a aucune idée de ce qu'est sa sœur et pense qu'elle va en pension en Suisse. Louis est jardinier-paysagiste, il est plus vieux que Daphné de 7 ans – c'est un garçon sympathique et qui vit encore dans la maison familiale contrairement à son frère, il sait que son père et sa sœur sont des sorciers, mais fait comme s'il ne savait pas devant son père. Gustave a complètement oublié que lors d'un Noël très arrosé après l'admission de Daphné il l'avait raconté à son second fils – ce dernier est tellement bonne pâte qu'il garde pieusement le secret et se montre curieux des cours de sa sœur, notamment en matière de botanique, même si souvent il n'y comprend pas grand-chose.

En dernier il y a donc Daphné. Gustave la présente comme sa fille préférée, ce qui n'est pas difficile si on considère qu'elle est la seule fille de la fratrie. Bon, la découverte de cette particularité ne fut pas aussi simple que ça, c'est arrivé chez les grands-parents maternels, Daphné avait six ans et on décida de faire piquer un cheval qui ne donnait pas assez de résultat et qui avait un trot qui tanguait beaucoup trop. Pas handicapant pour vivre, mais incapacitante pour les courses de trot – disons qu'en comprenant ce qui allait se passer, les portes des boxes s'ouvrirent comme par magie.

Maintenant, Daphné en plaisante, mais à l'époque cet évènement l'avait elle aussi un peu traumatisée. L'autre évènement traumatisant, c'est la mort de sa mère, son suicide en fait. Daphné, encore aujourd'hui est considérée comme trop jeune pour se faire expliquer la chose, Charles malgré sa suffisance naturelle a essayé de gentiment expliquer à Daphné que sa maman était un peu instable dans sa tête à cause de courrier qu'elle avait reçu, mais dont on ne pouvait pas encore lui expliquer le contenu.

Charles et Louis eux sont au courant, leur mère avait une tumeur cérébrale, incurable à l'époque cette grosseur avait fait pression sur sa boîte crânienne, la rendant souffrante et notamment victime d'hallucinations, d'une forte dépression et de pertes de mémoire. Daphné avait été trop jeune sûrement pour comprendre le comportement de sa mère – en vérité Louis soupçonne que Gus se soit servi de sa baguette magique, mais il n'en est pas sûr et préfère éviter de penser à cette possibilité. Le seul problème est que ce qu'elle a bien oublié – enfin, son cerveau a claqué la porte à ce souvenir au moment même où il a pu analyser le contenu. C'est en effet la petite Daphné, âgée de huit ans, qui trouva sa mère pendue dans son atelier de recherche.

Daphné n'a donc plus de maman depuis l'âge de huit ans.

Quand elle fut admise à Beauxbâtons et qu'elle eut la joie d'entrer en possession de sa baguette. Alors, à l'époque, son père lui fit un grand discours sur la composition de sa baguette, mais vous vous doutez bien qu'à l'âge qu'elle avait, elle avait surtout envie de faire des gerbes d'étincelles et de l'agiter comme une lame d'escrime. Le reste de ses achats fut accompli quand, alors qu'elle flânait encore à Portbrave, son père lui proposa d'avoir un animal de compagnie, malheureuse à l'idée de priver un crapaud de l'humidité et de la nature verdoyante elle eut un premier rat, couleur chocolat – Gilles.
Vous savez la logique de Daphné se discute, surtout à l'âge qu'elle avait…

Daphné passa les trois premières années de sa scolarité un peu en dessous de la moyenne. Ce n'était pas un cancre, mais rester enfermée dans une salle de classe lui donnait de l'urticaire. Par contre ses cours de botanique furent une révélation, s'il y avait bien une matière qui sauva tout ce fut la botanique. Quand les soins aux créatures magiques débarquèrent dans son programme scolaire, ce fut littéralement la remontée fulgurante de ses notes – enfin au moins dans ses deux matières. Elle n'est pas si terrible en potion et en métamorphose, mais il faut attendre sa quatrième année pour finalement découvrir qu'en y mettant un peu du sien c'est une très bonne élève.


Bon, l'Histoire de la Magie ne l'intéresse que si l'époque l'intéresse. Les Sortilèges l'ennuient parce que répéter trente fois le même sort lui semble barbant. La métamorphose l'amuse, mais elle rechigne toujours à jeter de sort à ses rats – car elle n'aura que des rats, Gilles puis Charles, pour agacer son frère et enfin Lucien qu'elle a depuis la fin de sa cinquième année. Elle est d'ailleurs nommée préfète et ça la console – elle n'a jamais réussi à rentrer dans l'équipe de Quidditch malgré tous ses efforts et son envie d'y participer, elle suppose que c'est parce que ses notes en Vol ne crèvent pas le plafond. Elle estime aussi que c’est à cause de manque de talent, elle est une fière supportrice de l’équipe de sa maison mais rien de plus, elle redoute un peu les cours de vol par honte maintenant.

Après sa remontée fulgurante durant sa scolarité, qui demanda du travail et de la motivation – sa nomination en tant que préfète de sa maison et ses notes de BUSES plutôt bonne et lui permettant de voir le bout de ses études arriver, Daphné estime aujourd’hui avoir pris en main son destin. Elle se destine à soigner des créatures magiques et à concevoir ses médicaments vétérinaires elle-même. Sa baguette voudrait qu’elle ait de grandes motivations, voir plus haut mais de visuel on ne dirait pas comme ça, elle fait un peu baroudeuse terreuse et aime la campagne plus que la ville. Elle préfère l’odeur d’une écurie à celle d’une salle de bal et ça s’est déjà vu. D’ailleurs personne ne s’étonne qu’elle ait choisi le pantalon plutôt que la jupe pour son uniforme.

Elle n’aime pas parler de sa mère et a mal vécu le fait de ne pas en avoir pendant des années. On se souviendra de la façon dont elle l’a avoué, avec cet air glacial et foncièrement blessé, avant de tourner les talons sans dire un mot de plus. Par contre pour compenser, elle joue à la maman cool – enfin plutôt la tante hippie, avec les plus jeune, profitant de son rôle de préfète pour en ajouter une couche.

En gros, Daphné résume toujours sa vie de la même manière.

« Chacun possède la sienne, elle lui est propre et ne se compare pas, la mienne est simple, avec ses hauts et ses bas, je n’ai pas à en pleurer ou m’en féliciter, c’est juste comme ça. »

 
derrière l'écran

   
Pseudo
RRR.
Âge
23 y/o
Sexe
pangolin
Comment as-tu découvert le forum ?
j'ai eu vent, somehow.
Suggestion
C'est fort beau, fort frais et fort clair, j'ai rien à redire mon colonel.

     
composé à 80% de NaCl, à 10% de caféine et 10% de nicotine & aime les pangolin, parce que les pangolins c'est la vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aster H. Viféclat
septième année
Messages : 75
Date d'inscription : 01/08/2017
Année d'étude/Poste : 7e année/Préfet-en-chef
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Aoû - 3:29
bonsoir et bienvenue heart

j'ai hâte de voir cette fiche bien remplie et ton avatar est juste justright
(en plus tu es chez les lunes, c'est rudy qui va être content  huhu)

edit j'édite donc ! d'ailleurs, j'ai oublié de le dire, mais my my, ce taux de sel, il faut faire attention hum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daphné E. Abélard
septième année
Messages : 19
Date d'inscription : 24/08/2017
Année d'étude/Poste : 7ème Année & Préfète.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Aoû - 3:32
bonsoir ~

ah tu as posté alors que j'éditais D8 j'ai enlevé l'occlumancie justement parce qu'en réfléchissant je vois pas quoi en faire d'utile donc je me dis que ce sera plus useful sur des gens qui ont des idées ! (pour être honnête j'ai rempli ça sur un coup de tête, puis j'ai réfléchi, je suis un deux temps.)

& merci encore ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Virgile Guérin
directeur des soleils
Messages : 61
Date d'inscription : 01/08/2017
Année d'étude/Poste : Professeur de Vol / Arbitre de Quidditch
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Aoû - 12:19
Coucouuuuu
bienvenue à toiii ♥️

Je n'avais jamais vu ta ref d'avatar et genre...elle est si sweet omg Et les couleurs de ton ava je...je suis en amour de cette utilisation justright J'aime bien les petits détails que l'on a pour l'instant, ça fait tout cosy, tout mimi, c'est cool sob (Et lucien le rat stp c'est beau)

Bref, bon courage pour ta fiche, hésites pas à venir nous voir si tu as des questions ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avis
compte fondateur
Messages : 216
Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Aoû - 1:52
BIENVENUE SUR LE FORUM
Je vais le redire encore une fois : woah, j'adore Daphné. coeur Et shhht, tu peux rien dire. J'aime son caractère (je veux être son amie stp) et son histoire (mon cœur au début de l'histoire, ouch) et et et, bah, tout ton personnage. justright J'aimerais bien m'étaler en louanges, mais j'ai pas trop envie de faire un essai de deux pages hum Je file te mettre ta couleur et ton rang !

Tu peux recenser ton avatar, faire une demande de liens dans ce sujet, n'oublie pas de créer ton cours/t'inscrire aux cours et si le coeur t'en dis, trouver ta place dans l'un des clubs de l'école !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Beauxbâtons :: Gestion du sorcier :: Presentations et Predefinis :: Présentations validées-
Sauter vers: